2022 sonne l’heure du déploiement d’ICOPE Pays de la Loire

 

Afin de limiter le nombre de personnes âgées dépendantes dans les années à venir, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a développé le programme ICOPE (Integrate Care for Old People).

Pour répondre à cet objectif, le Ministère des Solidarités et de la Santé a mis en œuvre la stratégie « Vieillir en bonne santé » 2020-2022. L’enjeu majeur est de prévenir la perte d’autonomie chez la personne de 60 ans et plus, non dépendante et vivant à domicile.

3 années de réflexions pour l’InterURPS dont les professionnels de santé libéraux sont une des clés de la réussite. Au programme : dépistage et évaluation des situations de fragilités.

ICOPE c’est quoi ? 

Ce programme de santé publique consiste à favoriser une approche intégrée de la santé qui prend en compte les capacités de la personne, les pathologies associées, l’environnement et le mode de vie. L’objectif est de développer un plan de soins centré sur la personne, en considérant ses souhaits et ses aspirations. L’accent est mis sur le fait que l’usager est acteur de la prise en charge et du suivi.

Concrètement, le programme ICOPE doit permettre au plus grand nombre de vieillir en bonne santé. Pour y parvenir, l’OMS propose de suivre l’évolution des capacités intrinsèques qui sont l’ensemble des capacités physiques et mentales d’un individu recouvrant 6 domaines : mobilité, cognition, nutrition, état psychologique, vision, audition.

Le programme se décline en 5 étapes dites « Steps » :

  • Step 1 : Dépistage ;
  • Step 2 : Evaluation ;
  • Step 3 : Plan de soin personnalisé ;
  • Step 4 : Fléchage du parcours de soins et suivi du plan d’intervention ;
  • Step 5 : Implication des collectivités et soutien aux aidants.

ICOPE Pays de la Loire c’est quoi ?

Le projet REPER : REpérage de la fragilité des PERsonnes âgées vivant à domicile est une déclinaison dans les pays de la Loire du programme ICOPE qui va porter sur les deux premières étapes : le dépistage et l’évaluation.

Les objectifs de ce projet sont les suivants :

  • L’amélioration de la précocité du diagnostic et de la prise en soin du déclin des capacités fonctionnelles.
  • Le renforcement des capacités des séniors à entretenir eux-mêmes leurs capacités fonctionnelles.

L’un des enjeux majeurs ce de projet est de permettre aux personnes âgées de 60 ans et plus, d’être pleinement acteurs de leur santé.

Le projet REPER, ICOPE Pays de la Loire est une expérimentation régionale avec un portage national sur 3 ans.

Questions Pratiques : Des réponses à vos questions 

Ces Etapes donnent-elles le droit à une rémunération ?

OUI !

Les professionnels de santé libéraux seront rémunérés dans le cadre de la réalisation des étapes 1 et 2 :

  • 18€ pour un repérage (étape 1)
  • 11€ pour vérifier les alertes + coordination
  • 53€ pour le dépistage (étape 2)
  • 21€ pour un entretien motivationnel

Les frais kilométriques sont également pris en charge dans le cas d’un repérage effectué au domicile de la personne.

Enfin, une compensation financière est également prévue pour la participation à la formation.

Quel Périmètre de déploiement régional ?

Le déploiement se fait via les CPTS engagées dans le projet.

A ce jour, 4 CPTS de la région Pays de la Loire se sont engagées :

  • En Loire-Atlantique (44) : Pays de Retz et Sud Loire Vignoble
  • En Vendée (85) : Centre Vendée
  • En Maine et Loire (49) : Grand Saumurois.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre CPTS si vous êtes intéressé par le projet !

Qui ? Quels Partenaires ?

Le travail partenarial est l’une des spécificités de notre région. Ainsi, un consortium a été créé intégrant le Gérontopôle des Pays de la Loire et les Groupements Hospitaliers Territoriaux (GHT) du 44 et du 49. Dans cette expérimentation, l’interURPS en tant que porteur du projet au titre du consortium est également en partenariat avec l’ARS Pays de la Loire et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM).

Aux côtés du consortium, les CPTS investies auront pour rôle d’identifier les acteurs qui souhaitent s’investir dans le programme et de les accompagner tout le long de l’expérimentation.

Quels outils sont disponibles ?

Des outils numériques permettront aux professionnels de santé de compléter le questionnaire de l’étape 1. Une alerte sera automatiquement envoyée au médecin traitant de l’usager dans le cas où une ou plusieurs capacités fonctionnelles seraient altérées.

L’étape 1 sera disponible en mobilité : au domicile du patient grâce à votre smartphone ou tablette.

L’étape 2, la passation des tests complémentaires, pourra également être passée via l’outil numérique.

Une formation ?

Une formation gratuite adaptée aux professionnels de santé libéraux sera proposée. Les modalités d’organisation sont en cours de finalisation.

Des outils de communication à votre disposition

Des outils de communication vous seront mis à disposition pour vous permettre de présenter cette démarche à vos patients.

Quand ? Quel calendrier ?

L’expérimentation est prévue sur une durée de 3 ans avec une fin prévue pour décembre 2024.

L’équipe projet se tient à votre disposition si vous aviez des questions.
Vous pouvez contacter la chargée de mission à l’adresse reper@interurps-pdl.org